vendredi 13 février 2009

Le premier qui dit la vérité...

Il est rare de trouver des hommes politiques qui disent la vérité. Ils sont d'habitude experts pour se défausser de leur responsabilité en accusant la conjoncture, le marché, les entreprises, le secteur privé, les autres pays, voire le citoyen lambda, qui vote mal, consomme mal, pense mal, et ainsi de suite. Leur action à eux, leurs décisions, leurs lois, ne sont jamais en cause.

Et puis un jour, un certain Vaclav Klaus, président de la République tchèque, dit ceci :
Cette crise économique très déplaisante, qui s’approfondit de jour en jour, il faudrait reconnaître qu’elle est un phénomène économique banal, en tant que conséquence inévitable d’une longue manipulation du marché par les hommes politiques et donc comme un "juste" prix à payer. Les tentatives de ceux-ci pour faire porter le chapeau au marché, au lieu de le porter eux-mêmes, sont inacceptables et on doit les rejeter résolument.

2 commentaires:

Stéphane Laborde a dit…

http://creationmonetaire.blogspot.com/2009/03/video.html

Stéphane Laborde a dit…

http://creationmonetaire.blogspot.com/2009/03/video.html